Écoutez-nous en direct Les avis de décès De tout pour tous Votre soirée Western Galeries de photos Ed-cam - Université État des routes Suggestions et commentaires
Bell Aliant



Manchettes
 
Vendredi, le 18 août 2017
Veuillez sélectionner une date à partir du calendrier pour voir les nouvelles de cette journée.
Click Here to Pick up the timestamp

12 août 2016
EDMUNDSTON PLEURE LA PERTE SUBITE D'UN GRAND MUSICIEN DE BLUES

La Ville d’Edmundston est sous le choc après le décès mercredi, en plein spectacle, du musicien, Marc Fournier. M. Fournier et son trio de blues étaient en spectacle à l’occasion du Mercredi Musical au Parc Place de l’Hôtel de ville d’Edmundston lorsqu’il s’est effondré au sol quelque 45 minutes après le début du spectacle. Selon des témoins de la scène, des techniques de réanimation ont immédiatement été pratiquées et poursuivies avec l’arrivée des travailleurs paramédicaux, mais le musicien n’a jamais repris conscience. Son départ subit à l’âge de 63 ans a provoqué une onde de choc dans la communauté madawaskayenne et particulièrement dans la communauté artistique. Une de ceux qui l’a côtoyé de près, la chanteuse et musicienne, Gisèle Gaudreau-Levesque, parle d’ailleurs d’une perte immense pour la région.

Les réactions au décès de Marc Fournier n’ont d’ailleurs pas tardé mercredi soir et hier sur les réseaux sociaux. Le maire d’Edmundston, Cyrille Simard, a écrit : « J’entends ta guitare. Je vois ton sourire. Bon vent à ton âme calme et mélodieuse… ». Plusieurs musiciens qui l’ont côtoyé au fil des ans ont aussi tenu à lui rendre hommage, dont Gilles Guerrette pour qui il a été un très talentueux et plaisant ami qui laissera un grand vide musicalement; l’auteur-compositeur-interprète, André Picard, qui a indiqué que pour lui et pour plusieurs la musique pleure; Jason Guerrette qui a écrit que Marc Fournier faisait partie des meubles de la scène musicale à Edmundston et qu’il avait rarement vu un guitariste faire pleurer une guitare comme lui savait le faire; ou encore François Soucie qui a noté que son départ hâtif lui rappelle d’apprécier davantage le partage de passion entre musiciens et techniciens de son et les émotions qu’elle évoque aux mélomanes. Pour sa part, Gisèle Gaudreau-Levesque, pleure le départ d’un grand collaborateur qui lui a permis de perfectionner son art en lui montrant « l'autre côté de la musique ».

Marc Fournier était également un homme d’affaires avec son entreprise de sonorisation. Un autre technicien de la région, Christian Landry, a d’ailleurs écrit que la grande famille des techniciens de scène de la région se commémorent de bons souvenirs en sa compagnie ainsi que les « tips and tricks » qu’il leur a partagé avec grande sagesse au fil des ans. Bref, un homme discret qui aura tout même laissé une marque vibrante dans la communauté artistique d’Edmundston. 



 
Connexion du personnel
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :